Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Contes participatifs et anthropologie de l’enfance

L'enquête

Comme l’ont recommandé I. Danic, J. Delalande et P. Rayou dans leur ouvrage « Enquêter auprès d’enfants et de jeunes » (2006), nous souhaitons croiser différentes techniques auprès d’une soixantaine d’enfants de 6 à 9 ans, de milieux socio-culturels variés, nés en France de parents étrangers ou arrivés en France avec leurs parents. Ils seront mobilisés hors temps scolaire (temps de loisirs, péri-scolaires), avec leur accord, par le biais des familles. Un lien aura été établi avec les familles au préalable, par l’intermédiaire des écoles auprès desquelles la CSF intervient notamment. Les familles seront elles-mêmes invitées à participer au projet et à des temps d’échanges. Nous avons en effet remarqué que ce projet fait beaucoup parler les parents qui se livrent rapidement sur leurs histoires familiales et notamment leurs difficultés à transmettre une  culture, une langue et à combiner cela avec ce qu’apprennent les enfants à l’extérieur. Aussi, nous chercherons à croiser les histoires des enfants aux récits de vie de leurs parents, notamment en nous intéressant aux projets de « transmission culturelle » que ceux-ci élaborent pour leurs enfants.

 

  • Nous pensons qu’une observation des interactions enfantines est indispensable face aux difficultés possibles des enfants à construire un discours sur leur pratique, mais également pour repérer les décalages entre discours et pratiques. L’observation de ces interactions pose néanmoins la question du cadre. Nous aimerions privilégier des moments où les enfants sont « hors structure institutionnelle » et où leurs différents univers se croisent en organisant des temps où se côtoient les sphères familiales et les amis du milieu scolaire.
  • Nous conduirons des entretiens qualitatifs individuels et par petits groupes, combinant également différentes approches: questions ouvertes, réaction à des scénarios proposés, interprétation de vignettes, dessins.
  • Enfin, nous aimerions proposer une approche collaborative à l’enquête, en invitant les enfants à devenir eux-mêmes « enquêteurs ». Cette approche possède un intérêt tout autant pédagogique que scientifique, éveillant les enfants à un savoir qu’ils possèdent et les mettant en situation d’écoute face aux autres.
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus